Et puis il faut rentrer...


Presque une semaine que j’ai pris la route pour cette escapade décidée assez subitement. D’habitude je passe une ou deux frontières vers les Pays-Bas ou l’Allemagne (J’adore la Forêt Noire à cette saison) mais cette année les conditions sanitaires ne le permettant pas, je me suis donc décidée à partir vers l’Auvergne, qui pour moi était une terre inconnue.

Et là un coup de coeur phénoménal, très puissant. Tellement puissant que le fait de rentrer m’en est presque douloureux et je ne pense pas que ce soit lié uniquement au confinement qui m’attend. En Auvergne j’ai découvert une région authentique, riche, rustique et pleine d’énergies.

J’ai l’amour des vieilles pierres et j’ai été servie, des châteaux partout, des maisons à tomber…

Des hameaux ou petits villages sur des flancs d’anciens volcans où je rêverai d’habiter… Des lacs à l’eau limpide et glacée (non je ne me suis pas baignée!) , des paysages époustouflants, des gens très sympas et une gastronomie…ohlalala…

Bref, moi qui me suis toujours dit que j’aimerai continuer ma vie en bord de mer, je suis en train de réviser ma copie en me rêvant dans une maison de pierre dans un petit village en haut d’une montagne auvergnate la vu sur la chaine des Puys et les pâturages…

Qui sait? un jour prochain, peut-être?

En attendant, j’ai passé mon premier jour de confinement dans ce petit village auvergnat où je loge et ce n’était que du bonheur. Il faisait beau et j’ai pu faire une dernière grande balade avant le départ demain. Un départ pour mieux revenir, j’en suis certaine.

Cette semaine passée fut propice au tourisme mais également à l’introspection et au bilan de l’année. Même si cette année n’est pas vraiment terminée, j’avais besoin de me poser et de faire le point, car le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle était et est encore assez chaotique.

Je suis fière des risques et des choix que j’ai fait. Je pense que les prochaines semaines vont amener encore leur lot de décisions et nouvelles orientations mais ça fait partie du jeu. Savoir être créatif et se réinventer, se remettre en question c’est être vivant.

Et vous? Quelles décisions avez-vous prises pendant le premier confinement? Vous-y êtes vous tenu.e.s? Comment vous sentez vous aujourd’hui? Avez-vous peur? Êtes-vous soulagé.e.s d’être confiné.e? Peut-être faites-vous parti.e.s des activités «non essentielles» vous mettant à l’arrêt forcé?

Comment le vivez-vous?

J’ai très envie que nous puissions échanger à ce sujet. Si vous en avez envie, je vous invite à laisser votre pensée dans les commentaires sous ce billet ou sur Facebook.

Je pense ouvrir un groupe Facebook d’ailleurs pour échanger plus librement. Ça vous dit?

Douce soirée,

Olivia



Catégories
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square